Urgences vitales 144
Info

Un article du Dre Cristina Bellini récompensé

15 novembre 2016

Le texte analyse les stratégies destinées à éviter la transmission d'une bactérie résistant aux antibiotiques

La Dre Cristina Bellini, collaboratrice de l'Institut central des hôpitaux (ICH) et médecin chef infectiologue auprès de l'Hôpital Riviera-Chablais, est la lauréate du prix "Williams Jaris" 2016 remis par la Society for Healthcare Epidemiology of America. Ce prix récompense le meilleur article* international publié en 2016 dans la revue Infection Control and Hospital Epidemiology.

L'étude avait pour but d'analyser la meilleure stratégie de contrôle de la transmission des staphylocoques dorés résistants à la méticilline (MRSA) auprès de 5'000 résidents de maisons de retraite du canton de Vaud. Le MRSA peut provoquer des infections nosocomiales.

Pendant une année, les auteurs ont comparé deux groupes. Chez les premier, on a respecté les précautions standards. Chez le deuxième, en plus du respect des précautions standards, on a appliqué le dépistage systématique des résidents suivi d'une décolonisation des bactéries chez les porteurs du MRSA. Après une année, le taux de portage avait significativement baissé dans les deux groupes, sans que toutefois la différence entre les deux groupes ne soit significative.

Le même article avait déjà reçu en 2015 le prix des Sociétés suisses d’infectiologie, d’hygiène hospitalière et celui de la Fondation académique pour l’enseignement en maladies infectieuses.

*Article "Dépistage universel et décolonisation pour le contrôle du MRSA dans les EMS: une étude randomisée, contrôlée en cluster"/"Universal Screening and Decolonization for Control of MRSA in Nursing Homes: A Cluster Randomized Controlled Study".ICHE (2015); 36(4):401-408.

Rappel:

Le respect des précautions standards (en particulier de l’hygiène des mains) reste la mesure la plus efficace pour lutter contre la propagation hospitalière des germes multi-résistants, comme le MRSA